Didier Deschamps et le DISC 🙂🔴🟡🟢🔵🙂

Qui ne connait pas Didier Deschamps ? Capitaine de l’équipe de France qui a remporté la coupe du monde en 1998, il est depuis quelques années sélectionneur de l’équipe de France de football. Il a, malgré les railleries et les nombreuses critiques, amené dans ce nouveau rôle son équipe à la victoire en 2018 également.

Mais quel est le comportement dominant de cet homme selon vous ? Je ne parle pas de football, mais de comportements au sens du #DISC de Marston.

Essayons de voir quelle couleur entre le rouge, jaune, bleu et vert domine chez le sélectionneur des champions du Monde en titre.

Nous pouvons comme nous l’avons déjà fait (voir articles précédents) nous appuyer sur des entretiens, ou des phrases de l’entourage de l’intéressé regroupées dans une publication comme l’article du Nouvel Obs datant de juillet 2018.

Le premier constat est que Didier Deschamps est un leader atypique. Il est loin de certains modèles, mais néanmoins sait utiliser le management situationnel. Néanmoins, savoir utiliser cette force n’est pas forcément révélateur d’un comportement naturel dominant, d’autant plus si on sait passer du directif au persuasif, participatif et délégatif aisément.


Passages principaux

Voici donc quelques phrases et quelques passages de cet article qui donnent, selon moi, des indications assez convergentes de son style de comportement dominant. Pour voir quelle affirmation vient de qui, voir l’article cité lui-même :

· « Occasionnel lecteur de manuels de management, le besogneux sélectionneur des Bleus … »

· « Personnage tout en contrôle, pragmatique »

· « Dans un vestiaire, un peu de crainte est salutaire. La plupart des joueurs savent comment je fonctionne, ils jouent ou ils ne jouent pas, mais ils ont tous un rôle dans le collectif. »

· « Tous ses entraîneurs étaient persuadés qu’il deviendrait un technicien de grande qualité. Dans le replacement, le rééquilibrage de l’équipe et le commandement verbal... »

· « Ce qui m’intéresse, c’est de connaître l’homme, pas seulement le caractère, mais la famille, l’adolescence, l’enfance. »

· « On se souvient il y a quelques mois des remous suscités par la décision "sportive" de Didier Deschamps de ne pas sélectionner Karim Benzema en équipe de France. »

· Didier Deschamps "donne des petits conseils qui permettent d'évoluer"

· « "On nous donne beaucoup de clés, on sait ce qu'on va trouver sur le terrain." Stratège angoissé, le coach des Bleus s'est entouré d'une armada de salariés de la FFF, chargés de lui préparer des rapports complets sur chaque joueur, chaque système. »

· « Il instaure des règles et nous on joue sur le terrain. »

On note à travers certaines affirmations, qu’une autre couleur apparait. Il est relativement naturel de la retrouver chez un compétiteur, il s’agit de la Dominance (rouge) dans le modèle de Marston.

· "Il est très fort dans sa volonté d'inculquer l'esprit de la gagne à ses joueurs, une façon de leur parler, c'est un compétiteur, on le sent."

· "J’ai toujours aimé diriger mes partenaires, c’est naturel chez moi."

Si vous voulez cependant voir ce que donne cette couleur pleinement exprimée, vous pouvez consulter cet article et constater qu’on est loin de ce positionnement dans le cas de Didier Deschamps.

La couleur dominante dans le cas de Didier Deschamps que l’on retrouve dans ses déclarations et l’impression qu’il dégage ou les actions qu’il mène nous mettent sur une piste différente.


Analyse

Remarquons d’abord le terme de « besogneux » qui est typique d’un qualificatif qu’on va trouver potentiellement dans la bouche d’une personne ayant affaire à un comportement Consciencieux (ou Conformité). Souvent les gens qui ne possède pas cette couleur bleue, trouvent ceux qui s’appuient majoritairement sur cette couleur, « besogneux ».

Le fait qu’il soit « tout en contrôle » renforce cette première impression. Le passage dans lequel Didier Deschamps mentionne l’émotion motrice des personnes à Dominance bleue « un peu de crainte est salutaire » est très important dans l’identification. La peur de mal faire étant l’émotion motrice des personnes à Dominance bleue, Didier Deschamps trouve « naturel » de s’appuyer sur cette émotion pour motiver.

On parle aussi de « technicien », ce qui peut renforcer la première impression. Mais ce qui est piégeant est qu’il dit « « Ce qui m’intéresse, c’est de connaître l’homme ». On se dit alors qu’il s’agit d’un caractère tourné vers l’humain et qu’il exprime là une couleur ou jaune ou verte (qu’il possède potentiellement, bien entendu). Néanmoins, il ajoute « … pas seulement le caractère, mais la famille, l’adolescence, l’enfance. » Et là on retrouve une caractéristique plutôt « bleue » : une étude complète, détaillée, et un besoin de maitrise totale de son sujet. Ce qui semble, c’est que ce n’est finalement pas tant l’humain que les données humaines qui l’intéresse. On a ici une nouvelle fois une caractéristique tirant vers le bleu.

L’affaire Karim Benzema est intéressante également. On peut avoir une lecture directe d’ambiance d’équipe, ou remarquer qu’aux yeux du sélectionneur, quelles que soient les qualités du joueur, celui-ci a violé les règles de vie de groupe dans lesquelles Didier Deschamps croit. Ce comportement, avec une grille de lecture de comportement « bleu », est l’équivalent d’un carton rouge (sans jeu de mots).


En prime, un petit rappel des « à faire et à ne pas faire » face à un « bleu ». On peut rajouter « ne violez pas les règles »

Notez les « petits conseils », le « beaucoup de clés », le qualificatif de « Stratège angoissé » (à nouveau l’énergie motrice), « des rapports complets sur chaque joueur, chaque système. »… Bref en conclusion « Il instaure des règles et nous on joue sur le terrain. » Ce joueur ne dit pas « il instaure une bonne ambiance », ou « il nous pousse », … mais il parle de règles.


Conclusion

Il y a de grandes chances que nous soyons en présence d’un autre grand leader qui s’appuie principalement sur un comportement naturel bleu (consciencieux, conformité). A noter que cela peut également expliquer les critiques qu’il essuie régulièrement car la mise en avant, la communication, l’humain, ne sont pas les points forts d’une personne à Dominance bleue.

Cependant, cela étaye le fait que chaque couleur peut exprimer de formidables qualités et un leadership qui amène aux plus hauts sommets.

Nous verrons d’ailleurs un autre joueur de l’équipe de France 1998 qui a un style différent, ce qui ne l’empêche pas non plus d’avoir fait une carrière remarquable.


Bonne journée colorée à toutes et à tous 🙂🔴🟡🟢🔵🙂

© 2020  GYGE