Profils DISC. Introduction et exemple.

WILLIAM MOULTON MARSTON a publié en 1928 « les Émotions des Gens Normaux ». Il décrit dans cet ouvrage la théorie selon laquelle les gens se comportent différemment en fonction de leur perception de l'environnement et de l'influence qu'ils peuvent avoir sur celui-ci. En effet, nous sommes portés à agir ou à accepter l'environnement dans lequel nous évoluons. De plus, certains perçoivent leur environnement comme étant hostile et d'autres comme étant favorable.


Les quatre comportements selon l'approche DISC

Cela a donné lieu à une approche très utilisée de nos jours avec de nombreuses applications très utiles en entreprise en particulier. Ce modèle simple de profils permet, entre autres, de mieux comprendre que chacun est différent et possède potentiellement en lui/elle quatre "grande tendances" de comportements à des "doses" variables.


C'est un peu comme si nous avions quatre "petites voix" qui guident nos comportements. Certaines de ces voix sont fortes et d'autres plus timides, voire inexistantes pour chacun de nous. Se connaitre et comprendre que les autres sont potentiellement différents (et en quoi...) sont deux compétences incontournables d'un leader à énergie positive. Comprendre aussi que chacun contribue avec sa vision du monde et sa propre vision de soi est capital.

Ce modèle a l'avantage d'être ludique, profond, pédagogique mais aussi facile à retenir avec un minimum d'efforts pour être réellement utile au quotidien, pour peu qu'il soit correctement maitrisé.


Dans certains cas, un simple interview, en observant le fond ou le vocabulaire, la façon de se comporter si c'est une vidéo, on peut dans des cas "tranchés" avoir une chance de cerner la "couleur principale" d'une personne. C'est un bon exercice pour développer ses compétences dans ce domaine qui permettent une communication adaptée à son interlocuteur potentiel. Je vous propose de regarder des extraits de l'interview récent d'un patron d'une grande entreprise française. Essayez de déterminer la couleur principale qu'il "montre" et éventuellement de deviner de qui il s'agit.

J'ai pris un certain nombre d'extraits qui illustrent assez bien un comportement typique de cette couleur, mais n'hésitez pas à aller sur l'interview lui-même pour en trouver encore plus:

  • Je choisis les membres de mon équipe dirigeante sur leur colonne vertébrale. Ils ne doivent pas avoir peur de s'opposer à moi.

  • Il faut toujours donner du sens aux décisions pour embarquer les équipes. Nous ne sommes pas dans une crise du capitalisme, mais dans une crise du leadership.

  • Malgré nos résultats 2018 (NDLR: qui sont excellents !), nous sommes très insatisfaits.

  • Je suis leur chef, pas leur copain.

  • Seule la performance protège.

  • L'esprit de compétition doit prévaloir.

  • Un sportif s'entraîne pour repousser sans cesse ses limites. Mon boulot, c'est de faire en sorte que les 18 membres de l'équipe de direction le veuillent aussi.

  • Tout le monde comprend qu'il vaut mieux être à l'avant. C'est l'endroit le plus sûr pour faire face aux aléas.

  • Ici, on ne déconnecte pas, on gère l'équilibre personnel.

  • Quand mes enfants qui me parlent de nos affaires privées familiales et qu'ils partent dans tous les sens, je leur rappelle « To the point ! »

  • La vraie satisfaction, c'est réussir ensemble quelque chose de difficile.

Voilà.... Je vous laisse réfléchir et consulter l'interview des échos (vous aurez alors qui c'est, mais reste à déterminer la couleur...) si vous voulez trouver d'autres phrases du même genre.

...

Réponses ci dessous

...

...

...

...

...

Cet interview a été donné aux Échos par Carlos Tavares (patron de PSA) en début 2019

...

...

...

...

...

Carlos Tavares s'exprime clairement dans la couleur Dominance (rouge) lors de cet entretien.

Analyse rapide

Peu tourné vers le relationnel ("Je suis leur chef, pas leur copain"), il parle quasi exclusivement de tâches à accomplir. Vous noterez que même avec ses enfants, il attend une expression rapide, sans détour et il faut être factuel. Ce sont déjà des caractéristiques d'un comportement lié à celui d'une personnalité à forte tendance "Rouge".

Dans son propos, il est beaucoup question de gagner, de compétition, de repousser ses limites. Il est question de défi, voire de conflits, et l'exigence d'être "bon" dans ces situations ("Ils ne doivent pas avoir peur de s'opposer à moi.", mais, "ils doivent être prêts à se battre et à développer des arguments, et à avoir raison" [voir l’échange complet dans l'interview sur ce point...]). Bref... une constante recherche d’efficacité, qui est un des traits de caractère. On ne voit aucun signe d'une tendance du genre « nous l’avons toujours fait de cette manière ». Il prend des initiatives, est clairement orienté "challenge" et notez le rythme avec lequel il parle de ses plans, avec une "vision" à 3 ans (urgence), puis 6 ans, puis bientôt 9 années avec une orientation "résultat" sans faille. On sent bien un coté "suivez mon panache blanc (ou rouge)" dans tout le discours.


Clairement quand on parle avec une personne du profil de Carlos Tavares, il faut s'appuyer sur des faits, être rapide, savoir montrer le coté unique de la solution qu'on apporte, parler travail. Ne cherchons pas à parler avec lui de ses congés en introduction, par exemple: vous risquez de passer pour quelqu'un qui lui fait perdre son temps. Il est probable que le patron de PSA se repose principalement sur un management directif. Il mentionne cependant qu'il essaye de mieux écouter et de n'intervenir qu'après les exposés (ce qui n'est probablement pas naturel pour lui qui a déjà pris une décision en pre-read), cherchant ainsi à mettre un peu "d'humain" dans le mix managérial.


Conclusion

Rouge (Dominance) est donc la couleur fortement dominante montrée par Carlos Tavares dans cet interview, mais il a probablement un comportement qui est également teinté d'une part, plus ou moins importante d'Influence, de Stabilité et de Conformité au quotidien.


Je profite de cet exemple pour dénoncer un raccourci bien trop souvent emprunté : Rouge=leader. En fait, les quatre couleurs vont avoir un leadership naturel différent, mais rappelons qu'on trouve des leaders admirables (et admirées) dans les quatre couleurs. Les méthodes de chacun de ces leaders peuvent cependant être différentes, comme nous le verrons.

© 2020  GYGE