Présenter des statistiques mondiales de façon attractive

Voilà un sacré challenge : parvenir à garder votre audience éveillée alors que vous allez parler PIB, émission de CO2, espérance de vie, etc. Si vous ne connaissez pas Hans Rosling, que vous soyez dirigeant, manager, présentateur, adepte de Power Point, ou autre, cet article est pour vous.

Le savoir, les statistiques, sont disponibles au plus grand nombre à travers Internet. Ce formidable moyen de communication offre un accès facile et immédiat à de nombreuses sources de données qu’il faut cependant savoir trier et présenter correctement. Soigner la forme c’est mettre en valeur le fond, et en la matière, c’est parfois délicat.

Je vous propose de consacrer quelques minutes à Hans Rosling et Gapminder. Pour ceux qui connaissent, vous n’apprendrez rien de nouveau, mais je ne pense pas -malheureusement- qu’Hans Rosling soit aussi universellement connu qu’il ne le mérite. La forme est innovante, le discours captivant, les réflexions vont à l’encontre des idées reçues. Cet homme a su mettre entre les mains des personnes curieuses des outils pédagogues et esthétiques.

Hans Rosling était de loin le plus célèbre des professeurs suédois. De renommée internationale, il a donné des conférences dans le monde entier. Il est né le 27 juillet 1948 et est décédé le 7 février 2017. En outre, Hans Rosling, est l’auteur d’un livre paru à titre posthume en avril de cette année intitulé « Factfulness ». Ce livre est sur la liste des ouvrages préférés de Bill Gates.

Hans Rosling et Bill Gates

Le « credo » de Rosling rejoint les réflexions d’autres observateurs que nos émotions l’emportent sur l’analyse des faits concernant les grand défis de ce monde. Il introduit d’ailleurs souvent ses conférences en montrant que notre perception est biaisée et qu’elle nous pousse vers des réponses moins correctes que des gens qui n’auraient aucune connaissance et qui répondraient au hasard, alors qu’on pourrait espérer le contraire, bien entendu. Si personne ne peut prévenir le futur, nous sous-estimons de manière quasi-maladive les progrès que nous avons fait en confort, longévité, santé, … ces dernières décennies. Nous allons voir qu’on peut être un présentateur de génie, créer un outil tout aussi génial, abordable par un collégien, et bousculer les idées reçues.

En tant que Directeur Développement durable, je me souviens avoir passé des heures à chercher à présenter de manière un peu « sexy » les données d’Eurostat que vous connaissez peut-être. C’est une précieuse mine de données, capitales, disponibles pour tous avec des variables incroyablement riches. Mais le « data mining » un peu douloureux et la mise en forme est rébarbative. Comment valoriser au mieux cette richesse mise à disposition par Eurostat, l’ONU, etc. ?

Cherchons, par exemple, à regarder entre 1850 et 2018 pour tous les pays du monde les relations entre trois paramètres : la richesse, l’espérance de vie et la croissance de la population ? Idéalement, je veux une couleur par région. Mon but est de montrer à tous les pessimistes de France l’incroyable position de la France et surtout les progrès impressionnants que nous avons fait depuis le début de l’ère industrielle concernant notre richesse, certes, mais surtout notre espérance de vie.

Pour ça il y a GapMinder. Après 10 minutes (maximum) pour comprendre comment ça marche. Voici une image animée (ci-dessous) du positionnement de la France au cours des années entre 1800 et aujourd'hui. Pour la une progression dynamique, qui est beaucoup plus parlante, allez sur GapMinder.



L’abscisse est le PIB par habitant du pays (notre richesse), l’ordonnée l’espérance de vie (notre santé), et la grosseur de la bulle présente la population totale du pays. Bluffant, non ? Si on passait ce type de graphiques au journal de 20h, ça permettrait probablement de relativiser certaines choses par rapport aux vendeurs de peur qui submergent les médias.

Si vous regardez bien, en transparence, vous verrez les autres pays, que l'on peut aussi sélectionner.


Allons plus loin en identifiant donc d’autres pays-clef : on peut comparer les US, la Chine, l’Inde, la Russie et l’Ethiopie avec les mêmes paramètres. En quelques clics, on peut obtenir la vidéo ci-dessous mais en bien meilleure qualité si vous allez jouer directement avec GapMinder :



On voit clairement combien en l’espace de 200 ans notre niveau de vie a augmenté en moyenne. L'impact des guerres, des politiques est visibles si on prend le temps de regarder dans les détails. On voit également que le monde qui est si décrié par beaucoup aujourd’hui est à la fois plus riche, mais surtout beaucoup mieux portant qu'il n'y a pas si longtemps. Regardez la progression d’un pays comme l’Ethiopie, qui a triplé son espérance de vie, augmenté sa population et la richesse par habitant, même s’il reste dans le peloton de queue. Si en 1850 l’Ethiopie avait eu les statistiques des années 2000, ce pays aurait été un modèle pour la planète entière à l'époque. Attention cependant, il s'agit de moyenne et se cache derrière encore de grandes disparités comme le montre Hans Rosling dans la vidéo que je vous conseille fortement de regarder. On voit clairement le retard que prend une partie des pays africains, mais aussi le tassement général des différences sur les deux axes. Le constat est que la différence entre pays riches et pays pauvres se réduit, globalement, et semble atteindre un plafond. La question est de savoir si (nous regarderons ça dans un autre article), nous allons continuer dans cette direction, plus lentement ou décroitre… Mais comme beaucoup on déjà du mal à s'accorder sur le chemin parcouru, comment se mettre d'accord sur ce qui nous attend et comment nous devons agir ensemble ?

Cet outil nous permet de regarder, comparer, corréler, voir évoluer dans le temps un nombre impressionnant de paramètres : la mortalité infantile, le CO2 émis par habitant, la consommation d’énergie, etc. Si vous voulez vous entrainer, essayez de regarder avec GapMinder les émissions de CO2 par habitant dans chaque pays en fonction du PIB et de la population : c’est intéressant.


Avec GapMinder, on peut choisir les trois paramètres que l'on veut disponibles dans la base de données (X, Y et taille des bulles) ainsi que la dimension temporelle. Il y a d'autres types de graphiques dynamiques (beaucoup mieux que ce que même les gens talentueux peuvent faire avec Excel) tout aussi parlants que je vous laisse découvrir.


Ne partez pas sans avoir regardé une des vidéos de Hans Roslin (20 min) présentant une partie de ses outils ici. Et vous trouverez d’autres vidéos de grande qualité pédagogique également sur le site GapMinder et un peu partout sur YouTube. Vous saurez que les présentations de statistiques potentiellement les plus rébarbatives peuvent être présentées de manière hyper attractives...


Merci. Images GIF réalisées à partir de photo d'écran de GapMinder et converties avec Animated GIF Maker.

© 2020  GYGE