Des reproches de l'entourage qui font mauvais genre

"Des reproches de l'entourage qui font mauvais genre" Liaison sociale de novembre 2019 (N° 206) attire l'attention sur les résultats d'une enquête Dares publiée fin septembre 2019. Cette étude a pour sujet la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle à travers le prisme des reproches que les salarié(e)s subissent de la part de leur entourage perso... Exemple de question "vos proches se plaignent-ils que vos horaires de travail vous rendent trop peu disponible pour eux" .


A caractéristiques identiques – situation personnelle et professionnelle, conditions de travail, ... –, les femmes ont une probabilité de subir des reproches de l’entourage environ 20 % plus élevée que les hommes, quand elles ont des enfants de moins de 18 ans.




Si l'égalité femme-homme n'est malheureusement pas toujours (toujours pas) une réalité en entreprise, un effort supplémentaire semblerait aussi bienvenu dans la sphère privée.


© 2020  GYGE