Télétravail en Europe

Les tendances du #télétravail évoluent rapidement dans le monde et en Europe. Cependant, parce que les statistiques utilisent des critères différents pour qualifier le télétravail, il est parfois difficile de s'y retrouver. Jusqu'à 2010 (il y a une éternité si on considère la vitesse à laquelle les choses évoluent), un rapport permettait de voir les tendances globales 2000-2010 pour les pays de l'OCDE et montrait, qu'à l'époque, la France faisait partie des pays qualifiés de "à la traine et dubitatifs".



A la date où j'écris ce post, télétravailler.fr utilise d'ailleurs toujours ces données avec un graphique souvent repris encore de nos jours. Les pourcentages recensaient les travailleurs pratiquant, à l'époque, le télétravail plus de 8 heures par mois !

Il est intéressant de regarder les données plus récentes provenant du rapport Eurofound (Eurofound and the International Labour Office (2017), Working anytime, anywhere: The effects on the world of work, Publications Office of the European Union, Luxembourg, and the International Labour Office, Geneva) qui distingue trois catégories de télétravail : régulier, occasionnel, "hautement mobile".


Le télétravail au sein d'une même entreprise en Europe

Il est intéressant, avant toute chose de regarder si selon les pays, une entreprise a des taux de télétravail comparables.

La réponse, selon un article récent, montre combien une politique d'entreprise comme celle de Mozilla est néanmoins affectée par les pratiques nationales. Si les Français pratiquent à un taux élevé le télétravail au sein de cette entreprise, la France reste en dessous de la moyenne Européenne.




Données récentes Eurofound par pays

Le rapport Eurofound de fin 2018 permet de regarder le classement des pays qui pratiquent le plus le télétravail de nos jours. On retrouve un classement dont une partie des pays scandinaves prennent la tête, mais la France est dorénavant bien placée selon ce baromètre.

En effet, selon ce rapport, la France rattrape le trio des pays de tête (Danemark, Suède, Pays-Bas) dont plus de 30% des travailleurs pratiquent une forme de ce mode de travail. Rappelons que les dernières enquêtes donne même un taux de 29% de télétravailleurs en France en 2018 (tout modes confondus également).



Évolution 2009-2017

Si on regarde l'évolution entre ces deux rapports, on note que la France a été l'un des pays qui a le plus progressé sur ces dernières années en matière de télétravail. Notre pays est passé de 8% seulement de télétravailleurs à 25% en 2017. On voit par ailleurs que l'échantillon de pays sélectionnés par le rapport initial semble suivre plusieurs tendances :

  • Croissance pour la Suède, le Royaume-Unis et l’Italie avec une mention spéciale pour la France comme nous venons de le voir.

  • Une décroissance en Finlande et en Belgique ainsi qu'en Allemagne (de 6 à 8 points).

Le tout pour une moyenne Européenne qui se maintient.


Conclusion

Les pays Européens semblent connaitre des fortunes diverses autour du développement du télétravail. Il semble néanmoins que malgré une progression restant faible du télétravail formalisé (évalué à 9% au total en 2018) dans notre pays, celui-ci est en passe de devenir un des pays leaders en Europe de ce mode de travail si on intègre le télétravail plus "occasionnel"

Avec des technologies de communication toujours plus performantes, mais aussi avec les pressions sociales, financières, sociétales et environnementales, cette solution continuera de se développer fortement dans les années à venir.


Néanmoins,l'Europe qui veut être à la pointe des mesures environnementales de bon sens, se devrait de disposer de chiffres vraiment comparables sur la durée concernant ce mode de travail. Car il reste qu'encourager le co-voiturage comme la France cherche à le faire actuellement, est une excellente chose, mais un déplacement qu'on ne fait pas c'est quand même mieux pour respecter la planète qu'un déplacement qu'on fait, même à plusieurs.

© 2020  GYGE