Moyens de Déplacements domicile-travail : Paris champion de France ?

Mis à jour : 24 avr. 2019

Un jour de #télétravail a un bénéfice environnemental puisqu'il évite un déplacement domicile-travail (sauf en cas de 1/2 journée de télétravail, bien sûr). En effet, le fait de travailler chez soi, la plupart du temps, évite de dépenser l'énergie nécessaire à ce déplacement, et n'émet ni gaz à effet de serre ni pollution supplémentaire.

Même si l'argument environnemental semble avoir un poids assez faible auprès des entreprises, il est néanmoins important, collectivement, pour notre avenir.

Pour avoir une idée des "émissions évitées", il est intéressant de connaitre la répartition des moyens de transports utilisés en France pour réaliser ce trajet domicile-travail.

En février 2019, l'INSEE a publié des statistiques complémentaires issues du recensement de la population réalisé en 2015. Ces données concernent les moyens de transport pour rejoindre son lieu de travail dans différentes agglomérations.


Le constat partagé par les auteurs est que, globalement, en 2015, parmi les 23,2 millions de salariés habitant et travaillant en France (hors Mayotte), 70 % utilisent principalement leur voiture pour aller travailler. Les autres modes de transports sont minoritaires : 16 % des salariés empruntent les transports en commun, 7 % marchent à pied et 4 % utilisent des deux-roues, motorisés ou non. Enfin, 3 % n’ont pas besoin de se déplacer pour exercer leur activité professionnelle.

On retrouve donc la voiture comme moyen de transport préféré des français pour se rendre au travail. Cependant, grâce aux données de l'INSEE, on dispose d'éléments plus détaillés par ville. En les lisant rapidement, on peut croire que " dans les agglomérations lyonnaises et parisiennes, l'utilisation des transports en commun est majoritaire " comme cela est mis en avant dans un article publié par France Inter.

En fait, ce serait une excellente nouvelle, mais il faut lire que c'est le cas uniquement pour les habitants "intramuros" de ces villes. En effet, les données communiquées par l'INSEE si on ne considère que les communes de Paris se présentent ainsi :


Moyens de déplacements domicile-travail intramuros

On a alors que 11% des travailleurs qui utilisent leur véhicules et 68% de parisiens qui utilisent les transports en commun. A première vue, une image flatteuse d'une ville dans laquelle la voiture est peu utilisée et le réseau de transport en commun règne sans partage. Certes, les transports en commun offrent une bonne couverture à Paris et Lyon, mais l'impression dans ces villes n'est pas vraiment qu'il y a peu de voitures aux heures de pointes. En fait, au fur et à mesure qu'on s'éloigne du centre, les distances s'allongent et le temps de trajet aussi. Les transports en commun se font également moins pratiques (fréquence, proximité), ce qui donne globalement les retours suivants, moins reluisants :

Moyens de déplacement Domicile Travail à Paris

Le constat est similaire pour les aires urbaines de grande taille (plus de 400.000 habitants). Au plus le lieu d'habitation s'éloigne du centre, au plus les salariés prennent leur voiture. Les habitants de la couronne de l'aire urbaine sont seulement 13% à ne pas utiliser leur véhicule.

Moyens de déplacement Domicile Travail dans les grandes villes

Le résultat est encore amplifié pour les villes de taille moyenne (moins de 400.000 habitants) :

Moyens de déplacement Domicile Travail dans les villes moyennes et petites


La voiture reste donc de très loin le mode de transport le plus utilisé (ou préféré quand on a le choix) par les français pour aller travailler.

Il existe potentiellement différents axes de progrès, mais le télétravail est une solution qui ne nécessite aucun investissement dans les infrastructures et qui réduit à zéro les émissions de gaz à effet de serre ainsi que toute pollution liée à un déplacement.

© 2020  GYGE